Affinez votre sélection

Vous pouvez sélectionner plusieurs critères

La dorsales de ski alpin, protection indispensable. Grenoble

Skieur chevronné ou occasionnel, faire de votre sécurité une priorité est impérative. Les chutes en ski alpin peuvent avoir des conséquences irréversibles. La dorsale de ski alpin représente donc un moyen de protection efficace face au risque de traumatismes. 

Pourquoi acheter une dorsale de ski alpin ?

Le ski alpin est un sport qui nécessite de bonnes protections, car le risque de chute est omniprésent. Toutes les parties du corps peuvent être touchées. Cependant, la tête et les vertèbres représentent les blessures les plus graves. La dorsale, équipement de protection indispensable, réduit significativement le risque de blessures graves lors de la pratique de ce sport à risques. Avec la diversité de modèles qu'elle offre, tous les skieurs peuvent bénéficier de cette protection vitale. 

Fonctionnement d'une dorsale de ski alpin

La dorsale est une sorte de bouclier qui recouvre la colonne vertébrale du skieur. Sa rigidité protège efficacement en cas de chute sur un rocher par exemple, et son rembourrage à base de mousse spéciale atténue le choc de la chute. Pour que la dorsale pare efficacement au risque de blessure au niveau du dos, il est important de choisir une dorsale à sa taille. Dans le cas contraire, la protection se révélera moins efficace. 

Différents types de dorsales de ski alpin

Les différents critères relatifs aux dorsales de ski alpin varient d'un modèle à l'autre. On trouve différents niveaux de confort et de légèreté. En effet, la pratique de ce sport sollicite tout le corps, il ne faut donc pas avoir sa capacité de mouvements réduite par ses protections.De la plus classique à la dorsale haut de gamme, toutes protègent efficacement la colonne vertébrale. Le niveau de confort quant à lui, évolue en fonction du modèle. Certaines dorsales possèdent une pastille Recco, celle-ci permet au skieur d'être détecté par les secours en cas d'accident du type avalanche.Enfin, il existe une norme appliquée à ce type de protection. Celles-ci sont en général toutes homologuées, mais une norme de niveau 2 non obligatoire, appliquée à certaines dorsales, traduisent la capacité à diviser par deux le choc impacté à la colonne.