Affinez votre sélection

Vous pouvez sélectionner plusieurs critères

Taille

ICEBREAKER Grenoble

Tous les vêtements de la marque Icebreaker sont fabriqués en fibres synthétiques. Ces vêtements de loisir devaient favoriser la lutte contre le réchauffement à une époque où ce sujet entrait à peine dans les préoccupations de tout un chacun. Pour réussir, il fallait une idée géniale. Les moutons mérinos de Nouvelle-Zélande possédaient la ressource (quasi inépuisable), Jeremy Moon l'idée. La technique développée par les ingénieurs de la marque consiste à créer des doubles couches de laine pour un excellent rapport poids chaleur. Pour la ressource, le mouton mérinos et sa laine devaient rester en bonne relation avec la marque. En 1997, des contrats de longues durées furent signés avec les producteurs mis en confiance par la temporalité de cette relation de travail.

La réussite internationale de 1998

La réussite de la marque passe par une commercialisation internationale. Pour cela des partenariats furent signés avec les revendeurs et les distributeurs les plus sérieux de la planète textile. Les pays ayant rejoint la marque pour assurer sa réussite éthique (l'ADN de la marque), technologique, industrielle et commerciale furent la France, l'Allemagne, le Japon, la Chine (Shanghai pour la fabrication). En 2005 la marque habille les sportifs de la tête aux pieds. Sans jeux de mots, car elle commercialise des bonnets et des chaussettes en passant par les gants, les écharpes et une gamme remarquable de sous-vêtements. Pour la vente physique, le magasin de Wellington assure l'accueil des clients.

La transparence est le credo d'icebreaker

Afin de ne laisser aucun doute sur la provenance de ses fibres laineuses, en 2010 Icebreaker labellise la provenance des vêtements. Un « BAA code » apposé sur ses vêtements donne aux clients la possibilité de connaître l'élevage d'où provient la laine des moutons mérinos. Dans les années les plus récentes, les années 2016 et 2017, le monde entier est séduit par la grande qualité des vêtements en mérinos. Les clients ont raison d'y croire. La fin des produits issus de la pétrochimie approche à grands pas pour le bien de la planète et de tout l'écosystème qui vit dessus. Pourquoi ne pas profiter encore plus intelligemment des merveilles naturelles qui sont à portée de nos mains ?